jeudi 26 juillet 2012

Signe astrologique : Capricorne...ou le signe astro des gens parfaits...







Voila donc toute la série des signes astrologiques finie !

Normalement - et je dis bien normalement - à la rentrée, ici, 
vous aurez votre signe du Zodiaque mensuel...

En attendant, vivement les vacances...

♥♥♥


Merci de voter sur Short Edition pour

[cliquer sur "like" suffit]

:)




Libellés :

mercredi 25 juillet 2012

Signe astrologique : Lion...







Cliquez ici pour voir tous les autres signes :)


♥♥♥


Merci de voter sur Short Edition pour

[cliquer sur "like" suffit]

:)

Libellés :

jeudi 19 juillet 2012

Billy Jones et Jean Mi...


Billy Jones.

Billy Jones c’est un personnage que je ne connais pas mais j’utilise ce nom pour désigner, dénoncer, nommer une personne que je trouve gentiment conne.

Ca va du serveur qui ne vient pas assez vite me servir mon PAC* à l’eau, au vieux en voiture qui sait plus si le feu doit être rouge ou vert pour passer la 1ere.

Billy Jones c’est celui ou celle que je pourrais bien aimer mais dont les circonstances de rencontre vont faire que nous ne pouvons pas aller plus loin dans l’échange. Parce qu’en fait, on est tous des Billy Jones pour quelqu’un à un moment donné dans une journée juste parce que l’endroit, l’heure, l’humeur, vont rendre cet instant fermé à plus si affinités.

J’appelle donc au moins une personne par jour « Billy Jones » et j’imagine qu’elle doit raconter la Billy Jones que je suis, le soir ou peut être le lendemain a quelqu’un…Et la conclusion pour elle et pour moi sera « qu’est ce qu’il y a comme cons sur terre »…Le principe de dénomination d’un ou d’une Billy Jones est fondé sur la réciprocité : on ne trouve con que les gens qui nous trouvent con.

Dans un autre registre, j’affectionne tout particulièrement le prénom « Jean Michel ». Enfin, plus précisément, son diminutif : Jean Mi.

Jean Mi, Jean Mi, Jean Mi. Prénom de killer. J’en ai fait des dessins avec Jean Mi…Jean Mi est aussi un personnage mais cette fois ci le je le connais. Enfin dans ma tête, je le connais.

Je le vois, grand, mou, voûté, bidonné, avec de longs bras ballants. Un peu dégarni, plutôt châtain clair, bon gars.

Un jour, par le hasard de ma vie trépidante, j’ai rencontré un Jean Mi…Et d’ailleurs je n’ai accepté de danser avec lui uniquement parce qu’il s’appelait Jean Mi.

Mes « fantasmes prénominaux » me semblaient enfin réalisables.

Il était en fait mieux physiquement que mon Jean Mi imaginé par ici. Un peu bidonnant, un peu dégarni, un peu les bras longs et ballants, certes…Mais suis aussi consciente que si MON Jean Mi est un peu vieux autant en théorie qu’en pratique, c’est parce que je ne suis plus toute jeune non plus.

(Je sais donc allier mon imagination à ma tranche d’âge ??? Même l’imagination vieillirait alors ???)

Bref, on danse. Enfin on « danssouille ». Un jean Mi n’est pas un roi du dance floor. Il se balance comme sa mère lui a toujours appris, voyez vous.

Il sourit bien par contre. C’est un homme plutôt heureux. On dirait qu’il se met à table et qu’il est content de la soupe.

Et puis je lui dis au Jean Mi de groover un peu plus du bassin…Histoire de démarrer une relation sexuée. Je lui marque le tempo sur les épaules, le bas du dos, les mains…Et Jean Mi hoche de la tête tout en se concentrant sur ses pas, le regard vidé. On aurait dit qu’il découvrait tous ses membres. Du moins, qu’il en découvrait la longueur. Oui, Jean Mi, tu as des muscles, même jusque là…

Je lui dis alors : « C’est ça, move your body guy** ! »…
Il me répond : » Non, moi c’est pas Guy, c’est Jean Mi ».

Mon Jean Mi était aussi un Billy.


*Pour les parisiens, un PAC à l’eau est l’équivalent d’un Citror
** « Guy » en anglais veut dire « mec »




♥♥♥


Merci de voter sur Short Edition pour

[cliquer sur "like" suffit]

:)







Libellés :

mercredi 18 juillet 2012

C'est bien l'amitié, aussi...




Un goût salé dans la bouche tout le temps qui me fait croire que j’ai la mer qui coule dans mon sang…par la salive elle essaie de s’en aller.

Et si je la perdais, peut être que ma langue sentirait le fer de mon sang. Ou l’ail que j’ai mangé il y a trois jours.

Je dis bien trois jours, oui. Parce que mon corps VIT l’ail, voyez vous. Je transpire l’ail, je sens l’ail, j’éternue l’ail quand j’en mange une pointe.

Ce qui rend mes moult dîners amoureux des plus cornéliens car, aimant les repas au bord de la mer – pour voir mon sang divaguer – ma bouche au dessus d’une assiette de seiches aillées à la plancha, la question du tout proche baiser se pose : qui voudrait d’une langue salée et frottée à l’ail ?...Sans parler d’une bouche avinée et clopante…Quand dois je embrasser ?

Avant ? Au risque que le repas soit bâclé par un Monsieur des plus pressé d’en avoir plus…Après ? Suis pas des plus provocante en pleine digestion…Je gonfle et le soutif doit être desserré…

Le plus féminin serait donc un baiser avant.
Le plus épicurien, pendant.
Le plus courageux, après.

J’en oublierai presque le désir de l’Autre…Qu’en pense t il lui de tout ça ? Pourquoi i mangerait pas la même chose que moi ? Qui est il en fait ? Est-ce qu’i m’aime pour de vrai ? Et pourquoi ?

En me débrouillant assez classiquement de la sorte, je devrais arriver à reporter la question du baiser…et du repas…les hommes n’aiment pas les questions.

Les hommes ne m’aiment donc pas. Je suis une question sur pattes.

Mais le dîner fut tout de même maintenu au bord d’une plage – j’ai d’autres atouts que mes questions – et aucune seiche ne vit mes amygdales, remplacée par une salade, me promettant ainsi la plus insipide des pelles.

J’ai testé le Monsieur en lui disant que je faisais régime (mon cul oui !) pour justifier mon choix de plat et attendis la réponse qu’il me donna si naïvement : « mais tu n’as pas besoin de faire régime ».

Sans blague. Je rêvassas alors qu’il me dise - juste après avoir englouti un dernier morceau de seiche - « mais bien sur que non que tu ne sens pas l’ail, ma chérie, ma beauté, mon amour pour toujours…et même si c’était le cas, sache que ni ail, ni oignon, ni camembert ou munster m’empêcheraient de te prendre la bouche ».

(Tiens… « Prendre la bouche » ? Quelle délicate attention…)

Lui, il avait droit à une parillada de poiscailles…26 euros son assiette…il avait l’air de tellement se régaler…il en salivait a chaque mastication…un peu porc tout de même…Mais gourmand a la fois…Mœlleux, ils étaient ses poissons. Salaud.

J’avais fini ma salade depuis quelques temps qu’il n’avait pas encore attaqué la daurade.

Le sel de ma bouche m’envoyait un message très clair : « ou t’as soif, ou t’as faim ». Ce fut mon estomac qui lui répondit ‘ » Elle a faim tu penses !! Depuis quand la Question sur Pattes ne bouffe qu’une salade au resto ??? ».

Ok. Message reçu Estomac de mon coeur.

La tête droite posée dans la main, draguant d’un regard de braise le monsieur affamé, je reluquais la corbeille de pain frais à ma droite…et a ma gauche, une petite porcelaine blanche contenant cette mayonnaise aux bons morceaux d’ail : l’aïoli que le Monsieur n’avait pas encore touché.

Pourquoi, ce con, il n’en mange pas ?

« Pourquoi Ducon, tu ne manges pas de l’aïoli avec ta parillada ? »
« Parce qu’après je sens trop l’ail pendant 3 jours…Mais puisque on est juste pote, t’as raison, vais en manger ! ».





Libellés :

vendredi 13 juillet 2012

Je bande, tu bandes, il bande...




J’adore ma vie ! Certes elle est banale mais c’est la mienne. Je pourrais me demander si elle me ressemble. Ce qui signifierait que je pourrais être banale. Et est ce que c’est LA vie en générale qui est banale ou la mienne, parce qu’elle me ressemble ou encore, est ce la banalité de NOS vies qui nous rend banaux ?

Bin non.

Bin si.

C’est donc l’histoire de BINNON et de BINSI.


Binnon est plutôt charmeur. Grand, trapu, poilu sur les flancs et les épaules mais avec de superbes yeux de Biche Amoureuse. Avec une barbe de 3 jours, les femmes ne résistent pas longtemps à l’appel de son sexe. Immense, vigoureux, charnu.

Binsi est justement une femme. Plantée, celluilitée, roulée, c’est une belle bête de 70 kg. Elle résiste à l’appel du sexe de Binnon. Elle n’aime pas le sexe. Mais elle n’a jamais vu celui de Binnon. Le but de Binnon est de lui prouver qu’elle aimerait son sexe a lui, immensément, vigoureusement, charnellement.

Binnon est un peu mytho.

Binsi est un peu homo.

Mais il s’aiment très fort et ne savent ni pourquoi ni pour quoi. Ils connaissent leurs mensonges respectifs, leurs failles, leurs dérives. Ils s’entendent sur la vie, la famille, les amis mais pas sur l’amour.

Et encore moins sur le sexe.

Binnon rêve de coucher avec Binsi. Il fantasme tellement qu’il ose, lors d’une soirée à rosé, lui demander si son sexe à elle pourrait recevoir son sexe à lui, tant ce dernier est costaud. Binsi, lui rappelle du haut de ses 3 grammes et en lui touchant le bout du nez, qu’elle a enfanté par voie basse et que par une anatomie génitale désormais déformée, tout peut être accueilli dans son ventre.

Binnon marqua une grimace, dégoûté d’avoir reçu en si peu de détail, une image trop nette de ce à quoi ressemble Binsi à poil.

Il débanda aussitôt et se trouva plus à l’aise dans son caleçon.

La bosse en moins sauta aux yeux de tous et surtout à ceux de Binsi.

Binnon n’était donc pas un gros du slip mais Binnon bandait juste tout le temps.

On pouvait alors découvrir une anatomie des plus sexy, avec des fesses marquées, courbées, cambrées…

Binsi s’approcha de lui en lui murmurant que s’il arrivait à la draguer sans érection-dans-le-pantalon, elle tenterait bien de faire de la place dans son ventre déjà rond !



♥♥♥


Merci de voter sur Short Edition pour

[cliquer sur "like" suffit]

:)



Libellés :

jeudi 12 juillet 2012

Signe astrologique : Bélier...








♥♥♥

Vous pouvez retrouver tous les autres signes astrologiques ici :)

♥♥♥



Merci de voter sur Short Edition pour


[cliquer sur "like" suffit]

:)

....Bonnes wakances aux juilletistes !


Libellés :

mercredi 4 juillet 2012

Chéri Chéri et Tacotac...

























































♥♥♥


Merci de voter sur Short Edition pour

[cliquer sur "like" suffit]

:)




Libellés :

Fleur de Mamoot: juillet 2012

This page has moved to a new address.

Fleur de Mamoot

Blogger 301 Redirect Plugin